top of page

Respirer Sainement : Éliminer les Polluants de l'Air Intérieur


Nous aspirons tous à un environnement sain, n'est-ce pas ? Et cela commence par la qualité de l'air que nous respirons.


Bien sûr, la filtration et la ventilation sont des aspects essentiels, mais la véritable clé réside dans l'élimination des polluants à leur source.


Savais-tu que la majorité des produits chimiques que nous respirons chez nous émanent des matériaux de construction, des revêtements muraux, des sols, du mobilier et des objets qui nous entourent au quotidien ? Les peintures, les vernis, les colles, et même les traitements antitaches, sont autant d'exemples de sources de pollution dans nos maisons.


L'exposition continue à ces polluants peut provoquer un ensemble de symptômes regroupés sous le nom de "syndrome des bâtiments malades", allant de l'irritation des yeux, de la gorge et du nez à la fatigue chronique, voire à l'asthme. À long terme, elle peut même contribuer au développement de certains cancers.


Il est temps de prendre conscience de l'importance de notre environnement intérieur pour notre santé et de faire des choix éclairés pour un air plus sain chez nous.


La qualité de l'air intérieur joue un rôle crucial dans notre bien-être.


Les choix que nous faisons dans nos maisons, qu'il s'agisse des matériaux de construction ou de notre mode de vie, ont un impact significatif. En identifiant ces sources de pollution, nous avons la possibilité d'améliorer la qualité de notre environnement intérieur. (et extérieur par le fait même)


N'oublions pas que notre alimentation, notre eau et même la lumière que nous utilisons sont tout aussi importants pour notre santé. Les besoins varient d'une personne à l'autre, en particulier si tu es sensible à on environnement.


Analysons maintenant ces sources de pollution:

La pollution électromagnétique, bien que distincte de la pollution de l'air, mérite notre attention en raison de son impact sur notre santé. Elle émane principalement de nos appareils électroniques : électroménagers, télévisions, ordinateurs, radios, Wi-Fi, Bluetooth, pour n'en nommer que quelques-uns.


En tant qu'êtres humains, nous sommes également une source de pollution biologique par le biais de nos activités quotidiennes.

La sueur, les odeurs corporelles, les micro-organismes, les pellicules et même les cellules mortes de la peau sont des substances en suspension qui peuvent polluer l'air et s'accumuler au fil du temps. De plus, nos amis à quatre pattes contribuent également à cette pollution biologique et peuvent provoquer des allergies nuisibles à la santé, car les allergènes restent en suspension dans l'air pendant longtemps.


L'air extérieur peut également polluer l'intérieur de nos maisons, transportant avec lui divers gaz et substances volatiles. Cependant, il peut être difficile d'agir directement sur cette source de pollution. Ça prends un réel effort collectif et gouvernemental...mais je ne m'embarquerai pas nécessairement dans cette étude aujourd'hui.


En ce qui concerne les matériaux de construction, les peintures, les solvants, l'amiante, les colles et les vernis sont parmi les principales sources de polluants dans nos espaces de vie.


Voici le zoom sur quelques contaminants à éviter:


- Les éthers de glycol, fréquemment utilisés dans les produits dits "à base d'eau" pour remplacer les solvants organiques, sont présents dans la fabrication de laques, de peintures, de vernis, de colles, de savons, de produits de traitement du bois, d'herbicides, de fongicides et de produits en silicone.


- Les fibres minérales artificielles, que l'on retrouve notamment dans les isolants tels que la laine de verre et la laine de roche, peuvent libérer de fines particules dans l'air, présentant ainsi un risque potentiel pour notre santé respiratoire.


- Les phtalates, des plastifiants largement utilisés dans les produits en polychlorure de vinyle (PVC), sont connus pour être hautement toxiques. Bien que certains d'entre eux aient été interdits dans la fabrication de jouets en PVC souple pour les enfants de moins de trois ans, ils restent préoccupants.

Les solvants, qu'ils soient d'origine pétrolière ou naturelle, sont très volatils et se retrouvent dans de nombreuses peintures, vernis, colles et résines.


- Le styrène, présent dans de nombreux matériaux plastiques et isolants, ainsi que dans la fumée de cigarette, peut poser des risques pour la santé.

Le benzène, que l'on retrouve dans la peinture, les encres, les plastiques, les détergents, les carburants et la fumée de cigarette, a été reconnu comme cancérigène par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).


- Le formaldéhyde, émis par les panneaux de bois aggloméré, les mousses isolantes, les résines, la laine de verre et de roche, certaines peintures, les papiers peints, les cosmétiques et la fumée de cigarette, présente également des préoccupations pour la santé.


La pollution domestique n'est pas à négliger non plus. Les activités de bricolage, bien que courantes, génèrent de fines particules de poussière qui peuvent pénétrer profondément dans nos voies respiratoires.

Il est donc essentiel de faire des choix éclairés en matière de décoration et d'ameublement. Les peintures et les plastifiants présents dans les revêtements de sol et les finitions de meubles doivent être scrutés de près.


Les textiles décoratifs, souvent traités chimiquement, absorbent les substances polluantes générées par nos activités quotidiennes, contribuant ainsi à la pollution de l'air intérieur.

En ce qui concerne le chauffage, le bois, bien que traditionnel, émet des particules de monoxyde de carbone (CO), des composés organiques volatils (COV) et du méthane, ce qui en fait l'une des formes de chauffage les plus polluantes.


Enfin, les cosmétiques et les produits de beauté, bien que prisés pour leur effet esthétique, sont souvent composés de multiples produits chimiques. Les parfums d'intérieur et les désodorisants commerciaux, sans une composition clairement définie, peuvent dégager du formaldéhyde et d'autres substances nocives.


Il est clair que notre santé dépend non seulement d'une alimentation saine, d'une activité physique régulière et d'un bon sommeil, mais aussi d'un environnement sain.


Faisons dès aujourd'hui des choix en faveur de matériaux sains, locaux, durables, naturels et de finitions respectueuses de l'humain, de la biodiversité et de l'environnement.


Oui, cela peut changer l'apparence de nos sols, de nos meubles et de nos comptoirs, mais ces matériaux sains, naturels et de finitions respectueuses de l'humain, de la biodiversité et de l'environnement ont leur propre charme, vieillissant avec élégance, tout comme nous le faisons. 🌿💧


12 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page