L’HABITATION SAINE ET NATURELLE / BIOSOURCÉE

Mis à jour : mai 3


Et vous, comment allez-vous? #cavabienaller Le beau temps se manifeste de plus en plus!


J'adore ça! Alors que les changements climatiques font l'objet d'un sujet chaud dans l’actualité, voici des idées intéressantes sur ce que pourraient être les maisons du futur et comment elles pourraient répondre à ces fameux changements.


Je ne connais pas votre réalité de confinement en ce moment, mais je suis certaine que vous serez intéressé à vous questionner à propos de cette tendance. Qu’est-ce qu’une habitation écologique? Honnêtement, après avoir lu ces quelques lignes, vous en saurez un peu plus, vous aurez le goût d’en apprendre davantage, et vous aurez même envie d’entamer de nouvelles habitudes! 😊


#onsadapte #onavanceensemble #chaquepetitgestecompte

Tout d’abord, un point bien important.


Tout au fil de mes articles de blogue, mon objectif est de vous présenter les principaux concepts des bâtiments sains, écologiques et performants et autonomes :


1- Connaissances techniques pour des choix éclairés ET orientés vers VOS valeurs selon les cinq grands piliers suivants: design bioclimatique, matériaux sains et naturels, autonomie en énergie, en eau et en alimentation;


2- Étapes pour créer une bonne conception « LE plan de match »;


3- Stratégie financière viable;


4- Psychologie pour mener à bien un grand ou un petit projet.


On va se le dire, quel que soit le type de maison écologique à construire ou d’habitation à rénover, il y a plusieurs informations importantes à suivre. Ainsi, tout au long de mes articles de blogue et de mes publications sur le groupe Principes de vie, nous remettrons en contexte ce qui concerne le terrain où construire/aménager, la planification, l’équipe, l’implication émotionnelle, les différentes techniques de conception, la mécanique du bâtiment de même que les matériaux et les équipements à utiliser, propres à chacun des mouvements.


Ceci-dit,

Vous n’avez qu’à être ouvert à de nouvelles idées, à de nouvelles perspectives pour apprendre comme des pros!💪😃


C’EST QUOI, UNE HABITATION ÉCOLOGIQUE? La définition que l’on retient d'une « habitation écologique », terme le plus souvent employé, est la suivante :


👉Une habitation écologique, contrairement à une habitation conventionnelle, comprend divers aspects réduisant son empreinte écologique (de sa conception à sa fin de vie utile), en plus de favoriser des espaces sains, préservant ainsi la santé et le confort des usagers.


Alors, pour vous donner une idée de ce qu’est une habitation écologique, pour mes cinq prochains articles, je vous présenterai un aperçu des grands mouvements de base du bâtiment durable, dans lesquels sont réunis les différents types de bâtiments écologiques (ceux-ci applicables pas seulement pour les maisons, soit dit en passant 😉).


Ils sont divisés en six grandes catégories et au fil de mes blogues, je les décrirai tous, un à un, avec le plus de détails possibles.

🥁Alors, roulement de tambour, c'est un départ !


Commençons d'abord avec :


L’HABITATION SAINE ET NATURELLE/BIOSOURCÉE

C’est celle qui durera extrêmement longtemps dans le temps, voire des centaines d'années. Elle est 100 % biodégradable après sa durée de vie. La grande majorité des gens qui promeuvent la santé et y font attention seront intéressés par ce modèle-là. Il y a aussi les gens qui sont attirés par des aspects plus écoénergétiques, comme la géobiologie par exemple, prioriseront des matériaux à plus hautes vibrations qui se tourneront alors vers ce concept de maison saine et naturelle.


Pour la construire, les matériaux privilégiés (grosso modo trois) sont habituellement :

1. LE CHANVRE


Il est présentement en grande hausse de popularité. Le chanvre a refait son apparition chez nous il y a environ 12 ou 13 ans. On le fait maintenant pousser au Québec et on le transforme localement aussi. Il nous permet d'obtenir différents produits de structure et divers types d’isolation. Donc, vous comprendrez que ce matériau n’est plus seulement employé de manière artisanale.

On l’intègre actuellement dans les constructions écologique et aussi dans celles plus

« conventionnelles ». Entre-autres, il est utilisé comme structure, avec le béton de chanvre coffré et les blocs de béton de chanvre, qui eux, sont prémoulés. Il est un excellent isolant, étanche à l’air mais perméable, le chanvre régularise l’humidité et la température tout en réfléchissant aussi cette dernière. On dit de lui qu’il laisse la maison *perspirer. Il offre sans l'ombre d'un doute la meilleure performance énergétique globale.

Je vais vous l’explique « rapidement » parce que l’idée, c'est que je veux vous parler globalement du concept de la maison saine et naturelle / biosourcée.


Je prendrai le temps de le décrire plus en profondeur les matériaux dans un prochain article de blogue.

- Le matériau de chanvre résiste au feu, à l’humidité, aux rongeurs et aux insectes. Il est très stable, ne bouge pas, en plus d'avoir LA meilleure empreinte écologique avec un bilan carbone négatif, il a un excellent stockage de CO2 à long terme. Il est 100 % naturel et ne possède aucune matière toxique;


- On l’utilise aussi comme matériau de finition intérieure et extérieure sur un mur de pierres ou de briques, par exemple, et sur des murs intérieurs et extérieurs de fondation. On l'appelle alors enduit de chanvre;


- On le combine souvent à la peinture minérale à la chaux et aux enduits à la chaux. Le chanvre et la chaux viennent littéralement remplacer les plastiques. D’un côté plus technique, sur une fondation standard, ce béton 100 % naturel joue le rôle de structure murale et sert d’isolant à la fois. Il est toujours performant et confortable;



- Le chanvre sert également de pare-air et de pare-vapeur. Nul besoin d’en ajouter. Par les techniques d’installation, il permet d’éliminer tous les ponts thermiques. On dit alors qu’il est un régulateur hydrométrique;


(Pont thermiques : Pensons à un mur, à une jonction entre deux murs. Eh bien, il y aura là plus de morceaux de bois que d’isolant. À ces endroits, on perdra beaucoup de chaleur. Donc, dans un bâtiment bien conçu, on ne veut surtout pas, même jamais, que l’air circule à un endroit insoupçonné et non désiré.)


- Efficace en toutes saisons, il régularise les changements de phases de l’eau dans le mur qui en contient. L’hiver, l’humidité s’accumule dans le mur, ce qui produit de la chaleur. L’été, le mur sèche et procure de la fraîcheur;


- De sa composition 100 % naturelle, le chanvre est donc moins dépendant des moyens synthétiques et de la mécanique conventionnelle;


- Ce matériau est une ressource renouvelable qui requiert peu ou pas d’engrais. Il résiste aux sécheresses et n’épuise pas les sols;


- Il produit quatre fois plus de biomasse que n’importe quelle autre culture commune;


- Le chanvre résiste aux moisissures, aux parasites et aux UV-B;


- Une culture = un potentiel minimal de trois produits;


- À lui seul, il produit de la fibre et de l’énergie. Il est aussi grandement utile en médecine, en alimentation… et bien sûr dans la confection de matériaux de construction!

Deux noms d’entreprises sont à retenir pour le moment :


- Artcan, par Gabriel Gauthier

et

- l’Art du chanvre, par Anthony Néron.

Ceci étant dit, souvent, la structure des maisons saines et naturelles sera en bois.

Tout simplement parce qu'il s'agit d'un matériau naturel et qu’il est en abondance ici, au Québec.


Donc, bois X chanvre ou bois X paille.

2. LA PAILLE


La paille est une matière cellulosique, tout comme le bois. Elle a un cycle différent de celui du chanvre, c’est-à-dire qu’elle était plus populaire avant le chanvre, davantage dans les années 70-80 et jusqu’aux années 90 début 2000. Au cours de cette période, la paille étant un déchet de l’agriculture que l’on utilisait peu ou pas, elle valait très peu cher.


Un de ses avantages, c'est que l’on reprend un « déchet » qui se veut 100 % naturel. Donc, il en coûte vraiment peu cher de construire sa maison avec de la paille.


Blague à part,

Parlez-en à l'un des trois petits cochons de la fameuse histoire!

(Ha ha ha!😆)


De nos jours, puisque la paille est nettement plus valorisée, sa valeur a augmenté.

Selon les années, la paille coûtera quand même plus cher. En effet, dû à notre climat variable, il en manque parfois dans l’industrie de l’agriculture. Donc, ceux qui souhaitent construire une maison au cours d'une année où la paille se fait rare paieront ce matériau considérablement plus cher.


Rapidement, pourquoi de la paille?


- Pour son énergie grise (empreinte écologique zéro dans son cycle complet);


- Parce que c’est une ressource rapidement renouvelable et pour sa facilité d’accès;


- Parce que les murs qui en contiennent *perspirent;


- Pour une qualité d’air intérieur impeccable;


- Pour ses aspects structuraux, nécessitant moins l'utilisation du bois;


- Par la force de la compression, les ballots de paille résistent au cisaillement, au contreventement, à l'humidité, au feu et ont une immense résistance thermique. Elle tombe dans la gamme de maison super- efficaces;


- Pour son facteur R de très haute isolation.


C’est une méthode qui est encore employée ici, au Québec, mais ce que j’ai remarqué, c’est qu’actuellement, on construit moins de résidences en paille.


En revanche, beaucoup plus de gens utilisent comme matériau le chanvre, en particulier pour les raisons énumérées plus haut.


Il existe quelques experts en construction utilisant de la paille au Québec, dont :

- Kate Alvo, qui a construit une maison en ballots de paille sur pilotis ici, à Portneuf au Québec.


(Source des photos: Kate Alvo, Solution ERA)


- Le GREB (Groupe de recherches écologiques de La Baie). Situé au Saguenay-Lac Saint-Jean, il s'agit d'un petit écovillage de maisons solaires passives avec ballots de paille et foyers de masse. Le GREB offre une formation collégiale technique sur les énergies renouvelables au cégep de Jonquière. C’est très intéressant!



Sinon, dans le très, très naturel, il y a les maisons en matériau COB. J'en parlerai juste un peu parce que très souvent, des questions nous sont posées là-dessus et je souhaite d'abord clarifier certaines choses.


Donc, bois X chanvre, bois X paille ou bois X COB.

3. LE COB ou L'ADOBE


Les briques d’adobe sont généralement faites de paille, d’argile et de sable. C’est un composé très simple à réaliser avec lequel on peut trouver sur notre propre terrain, ou à proximité, et réellement construire des maisons. Le matériau terre est un des plus vieux matériaux de construction au monde.


L’architecture de terre est présente sur tous les continents. Selon le département de l’énergie américain, 50% de la population mondiale vit dans une construction en terre crue.


Sauf qu'au Québec, pour des raisons de gel-dégel, donc l’humidité, et aussi évidemment à cause du Code du bâtiment et de notre besoin de compter sur un isolant fiable, ce serait très difficile et pas du tout suggéré d’utiliser le COB comme matériau extérieur à sa maison. Aussi parce que les intempéries viendraient détruire la structure trop facilement. On dit de ce matériau qu’il a une faible résistance thermique.


Par contre, c’est un gros « OUI » à l’intérieur d’une maison. Il s'agit de la même substance que vous entendrez beaucoup plus souvent sous les noms de terre compressée, terre crue ou adobe.



Cette brique de terre crue est super intéressante comme masse thermique à l’intérieur. En fait, c'est sa qualité la plus importante. Elle est trois fois supérieure à celle d’un mur ou d'un plancher en béton. Elle a la faculté d’absorber la vapeur d’eau, c’est-à-dire l’humidité, et de la redonner quand le besoin s’en fait sentir. Et à l'inverse, et donc, à laisser s'échapper celle-ci en la faisant sortir rapidement.

On priorise une toiture avec une finition en bardeaux de cèdre ou d’aluminium, combiné à des fenêtres au cadrage de bois recouvert d’aluminium à l’extérieur. Une ventilation passive est alors suffisante, soit par effet naturel de cheminée seulement en positionnant bien la cage de l’escalier et en ouvrant simplement les fenêtres. Mais le Code du bâtiment exige au moins une ventilation mécanique. Donc, on privilégie l’appareil LUNOS.


Les briques de terre crue/blocs de terre comprimée filtrent tous les polluants.

Entre autres, elles...


- Est partout. C'est la matière première la plus abondante;


- Sont acoustiques;


- Sont antifongiques (donc, non propices au développement de champignons ni de moisissure);


- Régulent tous les champs électromagnétiques;

- Éloignent la poussière;


- Résistent au feu et nécessitent peu ou pas d’entretien;


- Ont l'une des plus faibles - voire zéro - dépenses énergétiques en début et en fin de vie;


- Durent toute la vie du bâtiment, soit jusqu’à plus de mille ans. Sa fin de vie est exemplaire.

La spécialiste en blocs de terre crue au Québec est nulle autre que la grande Ginette Dupuy.


(Source des photos: Ginette Dupuy)


*PERSPIRER:

Un des principaux arguments de l’ensemble de la maison saine et durable, c’est que dans la physique du bâtiment, on dit qu’elle perspire.

C’est le même principe que notre peau. Elle est étanche à l’air, mais perméable. D’abord bien ventilée, elle laisse passer l’eau naturellement de l’extérieur vers l’intérieur, et vice versa, sans créer de condensation à l’intérieur du mur.

Il faut voir la composition de nos murs un peu comme un athlète s’habille pour faire une activité de plein air. Donc, multicouches. Exactement! On veut vraiment avoir un bon manteau isolant, avec un type de membrane Gore-Tex qui laissera l’humidité s’échapper.

Donc, le but est vraiment d’avoir une enveloppe bien isolée. Étanche, mais qui est capable de filtrer l’humidité. C’est pour cela qu’il faut bien sélectionner les matériaux utilisés si l'on souhaite rester confortablement au sec.


C'est donc le contraire de la maison à construction traditionnelle, celle qui respire, où l’eau - qui est l’ennemie numéro un de tous les bâtiments modernes nordiques, sans exception - crée, dans la grande majorité des cas pour ne pas dire tous, des dommages considérables de moisissure et de perte d’énergie, compromettant la qualité de l’air et le confort de ses habitants.


La maison saine et durable confère (a) quelque chose de très organique, de vivant.


Aujourd'hui, on n'a plus besoin de persuader les gens des vertus d’une maison écologique biosourcée. Quand on entre dans une maison saine et naturelle, on se sent automatiquement à l’aise parce que l’on est entou de matériaux naturels.

On peut construire à partir de conception plus artisanale, mais les bâtiments peuvent aussi être très techniques et structurés, de sorte qu'il est plus difficile de remarquer que l’on se trouve dans une habitation saine et naturelle.

PRENEZ ACTION!


Vous pouvez dès aujourd’hui décider de vivre dans une maison plus saine pour votre bien-être tout en préservant votre environnement.


La nature continue de nous préserver, alors aimons-la et faisons-lui confiance.

Voilà! On se donne rendez-vous bientôt pour parler de la MAISON HAUTE PERFORMANCE!


En termes de stratégies, c’est celle qui sera le plus loin de la maison saine et naturelle, même si elle partage aussi les valeurs qui guideront les principes de cette dernière. En plus, c’est toujours dans le même ordre d’idées et dans la même direction que seront réalisés ces deux types de maison.


L’objectif de la maison haute performance, c’est de nécessiter ni chauffage, ni climatisation.


Vous n’avez qu’à être ouvert à de nouvelles idées, à de nouvelles perspectives pour apprendre comme des pros!


Bien à vous, pour des moments de détente sans stress, à réfléchir aux bons gestes à poser entre deux gorgées de café réconfortant.

Gratitude xox ️ Audrey💛☕ Je vous souhaite une journée remplie de couleur! 🌈

CONTACT

AUB&CO / DESIGN INTÉRIEUR / ÉCO-CRÉATIONS

La Présentation, QC J01B0

email: audrey@aubeco.ca

tel: (450) 888-5282

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram

© 2018 par AUB&CO Design / Tous droits réservés